Archives du mot-clé boudoir

INTERVIEW DE : Ludivine Espir photographe

© Ludivine Espir
© Ludivine Espir

Capteur de Rêve ::Bonjour Ludivine, peux tu te décrire en quelques mots?

Bonjour, je suis Ludivine, j’ai 38 ans, je suis maman d’un petit garçon d’ 10 ans. J’habite le Vaucluse. Attachiante, pleine d’humour, et prise de tête 😉

CdeR :Quelle est ta spécialité ?

Je ne sais pas si c’est ma spécialité, mais je fais beaucoup de photos de bébés. Les clients qui viennent me voir me conseille à d’autre et ainsi de suite. Sinon j’aime beaucoup le boudoir aussi.
CdeR : Comment es-tu arrivée à la photographie ?

J’ai toujours voulu un reflex, alors quand j’ai divorcé je m’en suis offert un, et le coup de foudre immédiat. J’ai très vite compris qu’il ne suffisais pas d’avoir un boitier pour faire des photos, donc je me suis formé comme j’ai pu, avec des tutos, sur des forums et en pratiquant aussi souvent que possible. J’ai toujours aimé l’art, sous toutes ses formes, et la photo en fait partie. Donc je dirais que ça devait m’arriver un jour ou l’autre en fait.
CdeR : Comment t’es-tu formée?

Je ne me suis pas vraiment formé, et en plus je n’ai aucune culture artistique. J’ai appris sur le tas, en manipulant et en essayant des centaines de fois, les réglages, jusqu’à comprendre comment ça marche. J’avais hâte de savoir comment faire, pour pouvoir me concentrer uniquement sur ce que je voulais voir. Mais même aujourd’hui en sachant régler mon boitier, je suis une obsédée de la technique. Je cherche toujours quel est le meilleur réglage, pour un meilleur résultat. J’ai peur de rater une photo parce que je n’aurais pas fait les bons réglages. Sauf qu’aujourd’hui cela me prends 10 secondes dans le pire des cas.

Je suis consciente que je ne me sers de mon boitier qu’a 50%, mais cela me suffit pour obtenir ce que je veux, donc comme je suis un peu fainéante, je cherche pas plus loin. Et honte à moi, je n’ai jamais lu la notice de mon boitier. J’ai lu celle de mon premier boitier, mais pas des deux autres. J’avoue que ça m’endort et surtout que je n’y comprends rien. Je comprends avec une démonstration, et surtout je retiens. J’ai une mémoire sélective, qui ne retiens que ce qui l’arrange.
Lire la suite INTERVIEW DE : Ludivine Espir photographe

Publicités