INTERVIEW DE : Khaled Youssef

Portrait of Khaled Youssef

                                                 Portrait of Khaled Youssef

Capteur de Rêve ::Bonjour Khaled , peux tu te décrire en quelques mots ?
Bonjour Nath, Je suis français et syrien, chirurgien et photographe mais avant tout un rêveur éveillé et j’essaie d être un peu comme vous; capteur de rêves…
CdeR :Quelle est ta spécialité ?
J’imagine que vous ne parlez pas de médecine..!
Je n’ai pas vraiment de spécialité, à moins que chercher le beau partout et tentez de montrer une autre réalité en soit une.
Mais je travaille sur l’éphémère et la fragilité des bulles de savon depuis quelque temps; une autre façon de montrer les paysages et les gens en France et ailleurs, et une nouvelle perspective sur ce beau monde.
La poésie que j’essaie d’écrire influence certainement mes photos, puisque je tente une association entre les mots et les images; les vers dessinent des images et des photos qui raconte de la poésie… Ce qui a créé le concept de « Poetographie ».

CdeR : Comment es-tu arrivé à la photographie ?
J’ai toujours été passionné de photo; je m’émerveillais par ces instants de grâce capturés par les photographes, une façon d’immortaliser les instants de la vie
Il y a quelques années j’ai décidé de montrer ma ville d’adoption, Nice, en dehors des clichés habituel alors j’ai guetté les reflets dans les flaques d’eau après les averses et ça a donné naissance à ma première exposition « Reflet-xions sur la côte d’azur »
De là l’aventure a pris une dimension plus importante en Europe et ailleurs, essentiellement grâce à ma collaboration artistique avec les hôtels « Le Meridien » pour réaliser des expositions dans plusieurs villes et faire voyager les bulles d’un endroit à l’autre en l’utilisant comme un objectif à travers lequel on visualise une autre réalité.
CdeR : Comment t’es-tu formé?
Je ne sais toujours pas si je suis formé! J’ai jamais vraiment étudié la photographie, en revanche la volonté de montrer une vision différente m’a amené à m’améliorer petit à petit techniquement.
CdeR : Quel est ton matériel photo fétiche ?
J’aime les appareil de photo hybrides, la dernière génération a le niveau de certains reflex mais moins encombrant. La petite taille et la facilité de changer les objectifs me donnent une liberté d’action plus de spontanéité a certains de mes images.
Actuellement je travaille avec un Olympus OM-D avec essentiellement deux objectifs; 9-18 mm et 14-150 mm
CdeR : Peux tu nous commenter la photo que tu as choisi pour illustrer cette interview ?
Photo by Khaled Youssef

                                                                            Photo by Khaled Youssef

C’est très tôt le matin dans la merveilleuse ville de Séville que j’ai pris cette photo de la cathédrale (ancienne mosquée) qui est un symbole d’une Andalousie prospère et tolérante. J’ai voulu la capturer dans les petites bulles, alors je me suis allongé par terre et j’ai soufflé ces deux petites bulles dans la bonne direction sur une flaque d’eau sous les yeux étonnés des passants qui ont failli appeler les pompiers
CdeR : Quels conseils donnerais tu à un jeune  qui débute ?
Cherche pas la complexité, cherche le réel .Fais toi plaisir et montre ta vision et réalité à toi, ça ne peut qu’intriguer et émerveiller
CdeR : Que recherches-tu à travers cet art ,et à faire partager ?
De la simplicité qui intrigue, du beau dans l’insignifiant… Un peu de l’enfance et beaucoup de curiosité ont donné cette série effervescente. Ces bulles fragiles qui s’envolent avant de s’éclater  symbolisent nos rêves, nos bons moments et nos bonnes idées qu’on essaie de saisir.
CdeR : Peux tu nous relater un de tes meilleurs souvenirs ainsi que le pire ?  
J’ai toujours des moments extraordinaires quand je pars en balade-shooting avec les enfants qui s’émerveillent et les adultes qui retombent dans l’enfance! Mais je me souviens à Paris d’une conversation de deux touristes qui passaient à côté de moi quand j’étais en train de tenter d’enfermer le sacre cœur dans une bulle, une dit a l autre: » il est fou? » L’autre lui répond: » ou alors un génie »!! Ca m’a fait sourire
CdeR : Que les sont les œuvres majeures de ton parcours?
Les œuvres majeures? Elles restent à réaliser dans l’avenir
CdeR : Quels sont les photographes qui t’ inspires ?
J’ai une faible pour la photographie réelle, et dans ce domaine il y a deux maîtres: Diane Arbus ( fabuleuse avant-gardiste) et Raymond Dupardon. Sinon je suis impressionné par la créativité de David Lachapelle, et par les aventures de voyage de Steve McCurry 
CdeR : Quelle est ta plus grande source d’inspiration ?
La vie avec tous ses détails, ses surprises, et sa beauté
CdeR : Quels lieux te font rêver ? Si dans l’absolu, tu pouvais y shooter …. 
J’ai la chance de pouvoir voyager et montrer les pays à ma façon, mais mon plus grand regret est de ne pas pouvoir montrer mon pays d’origine, La Syrie, à ma façon… J’aurais tellement voulu apporter ces bulles d’air léger symboles d’espoir et de rêves sur cette terre magnifique remplie d’histoire et meurtrie par la stupidité humaine…
Ca reste pour moi un rêve à réaliser un jour
CdeR : Photographies-tu avec une idée en tête, ou te laisses tu  porter par les occasions qui se présentent?
La photographie c’est un peu comme la vie, on cherche quelque chose avec une idée dans la tête mais souvent on se laisse porter par le hasard et on tombe sur une chose nouvelle souvent plus belle et plus surprenante
CdeR : Quels sont les logiciels et plug-ins que tu utilises pour retoucher et gérer tes photos?
Mes photos sont très peu retouchées, j’utilise Photoshop pour un recadrage ou une amélioration du contraste et de la lumière à minima… Rien n’est aussi beau que le vrai ( autant que possible)
CdeR : Quels sont tes projets photographique 2015 ?
Je continue mes voyages légers avec les bulles pour les amener au plus loin et tenter de montrer d’autres endroits à ma façon
Il y a quelques autres idées qui ont besoin de mûrir, j’espère que ça aboutira à des projets intéressants
Sinon un troisième recueil de poésie et pourquoi pas un livre photo rencontrant l’histoire d’une bulle de savon qui parcourt le monde
CdeR : La question de fin d’interview ,si tu pouvais te réincarner , en quoi et pourquoi ?
En jasmin, celui de notre maison sur les collines de Damas qui défie le vent, résiste à toutes les tempêtes et diffuse un parfum qui reste gravé dans la memoire.
CdeR : Un dernier mot ?
Ne cherchez pas a me connaître à travers mes mots
Il arrive qu’un homme trempe sa plume dans les nuages
Pour donner une silhouette à ses rêves
CdeR ; Merci beaucoup Khaled  pour le temps consacré à nous faire te découvrir ….
Ses Livres:
« murmures »: poésie 2012
       Edilivre
« Reflet-xions »   Poésie 2013
Ses Liens:
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s