INTERVIEW DE : Antoine saba

Portrait of Antoine saba

                                                                Portrait of Antoine saba

Capteur de Rêve ::Bonjour Antoine, peux tu te décrire en quelques mots ?

Bonjour Nath. Je suis né en 1988, originaire de Besançon. Je fais de la photo et vidéo depuis 2011. Je fais parti du label de Music, Mary J, où évoluent, 2 chanteurs Hiphop, un reggae man, un beatmaker (mon grand frère), un Dj multiinstrumentaliste, un info-graphiste…

CdeR :Quelle est ta spécialité ?

Ma spècialité est la photo d’artiste (chanteur/musicien). Je suis amené à prendre régulièrement des clichés de mes potes (shooting organisé ; en répète ; lors de tournage vidéo-clip ; ou des occasions diverses).
J’aime aussi beaucoup photographier des modèles (femmes / hommes / enfants)

CdeR : Comment es-tu arrivé à la photographie ?

Le déclic pour la photo ? J’ai découvert en 2011, une application sur Iphone « Hipstamatic« . Elle m’a donné gout à la photo. A l’époque, mon frère et ses amis manquaient de visuels (photo/vidéo) pour se promouvoir. Je me suis donc équipé d’un petit appareil numérique « Panasonic F100« , avec lequel j’ai fais mes premiers pas (ma famille et mes amis avaient cotisé pour mon anniversaire). Je les remercie encore !!

CdeR : Comment t’es-tu formé?

Je me suis formé, en prenant chaque jours des centaines de prises, de tout et rien. En vacance, je n’hésitais pas à sacrifier des soirées de fiesta pour choper des levés de soleil, à 5 h du matin.
J’ai feuilleté pas mal de magasines, mais ce qui m’a le plus apporté, ce sont les rencontres avec d’autres paires, plus qualifiés, plus expérimentés.

CdeR : Quel est ton matériel photo fétiche ?

J’ai pas forcément de matériel fétiche. Mais si je devais en séléctionner un, je choisirais l’Iphone avec l’application qui m’a fait débuter « Hipstamatic ». Je lui dois tout ! Et aujourd’hui encore, je l’utilise presque tous les jours. Que les Dieux de la photographie me pardonne !!

CdeR : Peux tu nous commenter la photo que tu as choisi pour illustrer cette interview ?

Brice car by Antoine Saba

                                                                      Brice car by Antoine Saba

J’ai choisi la photo de mon pote Brice. On était Londres, chez des particuliers qui propose leur « chez soi » à des photographes. Un lieu riche en décor, avec une lumière magnifique. Nous étions 5-6 photographes, avec 5 ou 6 modèles. On aurait dis un terrain de jeu. Peronne n’était sorti dehors, pourtant s’y cachait une somptueuse voiture rouillée. J’en ai profité pour amené Brice. J’avais pété mon objectif 18-105, j’étais avec un 70-200, f/3.5. Pas évident pour shooter avec peu de recul, mais j’y suis quand même arrivé.
En ce qui concerne la retouche de la photo, je voulais fondre Brice avec le décors, faire ressortir les ombres sur le pare- brise et désaturer l’image pour la rendre légèrement chaotique.
Une photo que j’estime beaucoup.

CdeR : Quels conseils donnerais tu à un jeune  qui débute ?

Un jeune qui débute ? Je lui dirais de se faire confiance, de ne jamais douter de ses clichés. La photographie est quelque part, personnel. On s’exprime à travers. Elle peut nous évoquer un souvenir, nous donner une émotion..
Une personne qui admire un paysage, s’attarde sur un visage, un geste, une expression, est d’une certaine manière photographe. Donc « Prend ton appareil, quelqu’il soit, fais toi confiance, Shoot, et prend plaisir !  »

CdeR : Que recherches-tu à travers cet art ,et à faire partager ?

J’aime être utile, la raison pour laquelle je photographie essentiellement des artistes. Ils ont un besoin immense de faire valoir leur art à travers la photo (la communication visuelle).
J’aime aussi retranscrire des émotions. C’est pourquoi je prend plaisir à photographier des modèles de nature expressive.

CdeRPeux tu nous relater un de tes meilleurs souvenirs ainsi que le pire ?  

Le pire ? En Espagne (aiguablava), en vacance avec mes potes, à 5h du matin.
J’attendais tranquillement le levé de soleil, au bord de la mer, pour prendre des clichés. J’avais pas vu venir l’invasion de moustiques qui m’a soigneusement fait la fête. Je suis rentré une heure après, certes, avec de belles photos, mais aussi, avec le corps rempli de boutons (je me suis arrêté de les compter à la 20ème piqure…)
Le meilleur ? Certainement à Londres, lors du tournage « Freedom Serenity » (court-métrage réalisé par l’acteur-réalisateur Gary Carr et F. Huot de Saint Albin), en 2012. J’étais au milieu de nombreux artistes, tous jeunes et talentueux. J’étais chargé de filmer et photgraphier le tournage qui se déroulait sur 5 jours. Je vivais avec eux (La French Team), ils me partageaient leur savoir. Je jouissais du décor, des lumières mises en place pour les scènes du film. Je m’éclatais !! De belles rencontres humaines et professionnelles.

CdeR : Que les sont les œuvres majeures de ton parcours?

Oeuvres majeures ? J’ai réalisé un portrait pour Caporal Poopa (le chanteur reggae de mon label), lors du tournage du clip « I fall Down ». On s’en est servi pour sa pochette d’album « Slave Island ». Elle fut utilisée pour des affiches de concert. Je la croisais à chaque coin de rue, je la retrouvais dans le journal régional, ou sur le plus grand site français, dédié au reggae. Une fierté, qui a fait de ce cliché une oeuvre majeure de mon parcourt.

CdeR : Quels sont les photographes qui t’ inspires ?

Les photographes qui m’inspirent sont des photographes qui me parlent à travers leurs clichés. J’ai pas forcément de Mentor ou d’idole..

CdeR : Quelle est ta plus grande source d’inspiration ?

Ma plus grande source d’inspiration est bien évidement les êtres humains. J’aime m’attarder sur une personne, j’aime la beauté, la tristesse, la joie. Je pars du principe que chaque personne détient un secret bien caché, donc chaque individu est mysterieux. Dérrière un sourire peut se cacher une tristesse, dérrière une larme peut se dissimuler une joie, et souvent, le regard nous donne la réponse « Les yeux sont la porte de l’âme », paraît-il.

CdeRQuels lieux te font rêver ? Si dans l’absolu, tu pouvais y shooter …. 

Un lieu qui me fait rêver ? Un lieu qui n’existe pas. Il faudrait que j’embarque mon appareil dans mes rêves.

CdeR : Photographies-tu avec une idée en tête, ou te laisses tu  porter par les occasions qui se présentent?

La majeure partie du temps, je photographie de manière freestyle. Je me rends à un événement, je déballe mon matériel, et je regarde ce qu’il se passe (les protagonistes ; leurs mouvements ; le décor ; les spectateurs …° Ensuite, les idées me viennent. Souvent j’aime fondre mes sujets avec le décor.
Sinon, quand je pars photographier avec une idée en tête, c’est pour une chose bien précise: un exercice ou un besoin de l’artiste/modèle..

CdeR : Quels sont les logiciels et plug-ins que tu utilises pour retoucher et gérer tes photos?

J’utilise uniquement Caméra Raw, proposé par Photoshop.

CdeR : Quels sont tes projets photographique 2015 ?

2015 ? Je commence un job, en free-lance, début Janvier, dans une agence Web qui créait des sites internet pour des entreprises. Je photographierai leur univers pour l’habillage de leur site. C’est une nouvelle chose pour moi, et j’ai hâte de commencer !!
Sinon, je cherche encore « Le Projet perso ». J’ai des idées mais rien n’est figé.

CdeR : La question de fin d’interview ,si tu pouvais te réincarner , en quoi et pourquoi ?

Le Chat by Antoine Saba

                                                                   Le Chat by Antoine Saba

Si je devais me réincarner, j’hésiterais pas une seule seconde, ça serait en Chat ! J’admire le quotidien de cet animal. Il vit l’instant présent, et il donne l’impression de vraiment l’aimer.
Puis, un chat se faufile partout, sur les cimes des arbres, les toits des maisons. Il est agile, il sait se faire discret, ou pas (mais on le pardonnne systématiquement).
Il pose son regard sur plein de chose, on dirait même qu’il contemple ce qu’il voit.
Un chat serait un très bon photographe s’il savait se servir d’un appareil.
J’en ai fait mon logo (un chat prenant une photo) et mes amis me surnomme « chat »..

CdeR : Un dernier mot ?

Un dernier mot… Vous pouvez me réincarner ?

CdeR Merci beaucoup Antoine pour le temps consacré à nous faire te découvrir ……..

Ses Liens :

Flickr 
Facebook 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s