INTERVIEW DE : Sebastien Monchal alias TERRITOIRE INFINI

Sebastien Monchal Portrait

                                             Sebastien Monchal Portrait

Capteur de Rêve ::Bonjour Sébastien, peux tu te décrire en quelques mots ?

Bonjour Nath, et bonjour aux lectrices et lecteurs de CdeR. En quelques mots… je suis un doux rêveur qui aime aiguiser son regard au contact du monde.

CdeR :Quelle est ta spécialité ?

Je ne pense pas avoir de spécialité… j’aime la macro autant que les paysages… autant les scènes de rue que les photomontages… et tout autant que le portrait. J’aime la photo et cette idée d’écrire avec la lumière. Pour moi une photo que je réussi donne du rêve ou raconte une histoire ou réunis ces 2 idées. Photographier pour moi c’est écrire avec la lumière de la poésie ^ ^

CdeR : Comment es-tu arrivé à la photographie ?

Enfant avec ces vieux appareils argentiques où l’on inséré des pellicules sous cassettes plastiques. J’essayais tout plein de choses et mes parents étaient fous quand ils allaient développer les photos.

CdeR : Comment t’es-tu formé?

Seul. Je crois que se former à la photo c’est apprendre à aligner l’œil et le cœur. Puis en grandissant on parcours les magazines photo… les expos… internet… on apprend toujours aussi beaucoup des autres.

CdeR : Quel est ton matériel photo fétiche ?

J’ai eu quelques appareils mais je suis vraiment heureux et satisfait de mon Canon EOS 7D qui est pour moi un merveilleux prolongement de mes yeux. J’ai quelques optiques mais mon chouchou est l’EF S 60 mm macro de chez macro, il fait de la magie avec les gouttes d’eau et les portraits.

CdeR : Peux tu nous commenter la photo que tu as choisi pour illustrer cette interview ?

 Voyageur d’Infini face au Territoire Infini by Sebastien Monchal

                        Voyageur d’Infini face au Territoire Infini by Sebastien Monchal

Mademoiselle Bulle et les Gardiennes de la Pluie by Sebastien MOnchal

                                          Mademoiselle Bulle et les Gardiennes de la Pluie by Sebastien MOnchal

J’ai beaucoup beaucoup beaucoup hésité pour la photo et mon cœur n’a pu trancher entre mes 2 séries chouchou au point d’en offrir 2… La première représente le Voyageur d’Infini face au Territoire Infini, face à tout les possibles, face à l’aventure et la liberté. Elle est pour moi porteuse d’espoir. La seconde fait partie de ma série « Mademoiselle Bulle et les Gardiennes de la Pluie ». Je peux passer des heures à tourner autour d’un brin d’herbes porteur d’autant de magie, c’est une démarche très méditative…presque chamanique. Photographier l’infiniment petit quand il devient poésie et magie c’est comme découvrir le goût de la chantilly pour la première fois, c’est un orgasme occulaire ^^

CdeR : Quels conseils donnerais tu à un jeune  qui débute ?

Comme pour tout : se faire plaisir, toujours et encore. Etre curieux de tout. Essayer de toujours regarder avec un œil neuf. Tourner autour du sujet. Capturer du rêve, un songe, un instant, une histoire. Photographier c’est prendre son appareil comme un filet à papillon et attraper du beau.

CdeR : Que recherches-tu à travers cet art ,et à faire partager ?

Je recherche juste à me faire plaisir comme je le disais précédemment. J’aime me raconter des choses. J’aime m’émerveiller. J’aime rêver. Et j’adore l’idée de glisser du rêve dans la réalité comme pour faire rencontrer une Sirène et un Ange en ce bas monde…transcender le réel pour le rendre un peu plus merveilleux. Et si grâce à mes photos je peux transmettre un peu de tout cela et bien j’en suis heureux.

CdeR Peux tu nous relater un de tes meilleurs souvenirs ainsi que le pire ?  

Mon meilleurs souvenir est sans doute lié à mon personnage du voyageur d’Infini que j’avais crée pour participer à un concours photo pour apparaître dans l’album anniversaire du groupe Dionysos intitulé Eats Music. Je me suis tellement fais plaisir à jouer au model et au photographe en même temps que j’ai continué ensuite. Car peu de temps après faire une mini apparition dans le poster de l’album j’ai avec ce personnage gagné une expo au visa Off de Perpignan. Puis une galerie d’art de Béziers à l’occasion du visa off m’a repéré et ma proposé une expo de deux mois dans ses murs. Un rêve en forme de boule de neige que j’ai adoré vivre et ce grâce au voyageur d’Infini.

Le pire… l’expo de la galerie m’a coûté un bras et je n’ai pas vendu une photo ^^

CdeR : Que les sont les œuvres majeures de ton parcours?

Pour moi ce qui représente sans doute le mieux mon travail est axé sur deux séries phares que sont « le Voyageur d’Infini » et « Mademoiselle Bulle et les Gardiennes de l’Eau ».

CdeR : Quels sont les photographes qui t’ inspires ?

Je n’ai pas réellement de photographes qui m’inspirent… j’aime voir le travail de bon nombre comme aux Rencontres photographiques d’Arles chaque année mais je me sens plus inspiré par la verbe d’auteurs comme Richard Brautigan ou Mathias Malzieu qui d’éléments communs du quotidiens métamorphose cela en poésie ou merveilleux.

CdeR : Quelle est ta plus grande source d’inspiration ?

Elle est multiple…l’imagination sans aucun doute puis le cinéma, la littérature et incontestablement Dame Nature.

CdeR Quels lieux te font rêver ? Si dans l’absolu, tu pouvais y shooter …. 

Beaucoup de lieux m’appellent. Faire une série du voyageur d’Infini dans le désert du Sahara me plairait bien. Au mois de juin, j’ai eu l’occasion de parcourir l’Islande et ce pays m’a littéralement envoûté et charmé. Je sais que j’y retournerai car il ne cesse de m’appeler. J’ai failli m’en décoller les rétines tellement mes yeux étaient gourmands de la beauté sauvage et mystérieuse de ce pays. Je crois que c’était la première fois que je me sentais incapable de retranscrire photographiquement la beauté de ce que je voyais. Ce pays est un défi au point de vu humain et photographique. Bref, j’y retournerai 😉

CdeR : Photographies-tu avec une idée en tête, ou te laisses tu  porter par les occasions qui se présentent?

C’est assez rare que je parte avec une idée précise. J’aime laisser aller les choses. Naviguer entre l’instant décisif et l’inspiration du moment. Ce n’est pas un travail au papier millimètre c’est un coup de pinceau qu’inspire le cœur J

CdeR : Quels sont les logiciels et plug-ins que tu utilises pour retoucher et gérer tes photos?

Picassa gère très bien mes photos tout simplement par contre pour la retouche j’ai mon bon vieux et fidèle Photoshop CS4 qui est de l’aventure pour chaque photo.

CdeR : Quels sont tes projets photographique 2015 ?

Beaucoup de choses bougent dans ma vie depuis quelque temps et parasite mon travail photo mais je vais continuer de me faire plaisir en étoffant mes séries actuelles puis j’avoue que j’adore écrire aussi et me tâte de plus en plus pour faire un livre qui serait autant écris que parsemé de mes photos… un livre comme un pont entre mes deux passions.

CdeR : La question de fin d’interview ,si tu pouvais te réincarner , en quoi et pourquoi ?

Sans hésitation le dauphin. Un animal pour moi noble, beau et intelligent qui me fait rêver depuis l’enfance.

CdeR : Un dernier mot ?

Un sincère merci de faire partager mon univers et mon approche de la photo.

CdeR Merci beaucoup Sébastien pour le temps consacré à nous faire te découvrir ….

Son Lien :

FaceBook

A venir : WebSite

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s