Interview de Gaëlle De Muynck

Gaëlle De Muynck

Capteur de Rêve : Bonjour Gaelle. peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 38 ans, maman de 2 garçons et assistante maternelle dans le département de l’Aube (10).

CdeR : Comment es-tu arrivée à la photographie ?

J’ai toujours aimé « prendre des photos ». A l’époque avec de petits appareils compacts argentiques mais sans connaissances, juste pour le plaisir d’avoir des souvenirs.

Puis y a maintenant 4 ans, mon mari m’a offert un bridge : il connaissait mon désir d’aller plus loin.

CdeR : Comment t’es-tu formé ?

Avec de la documentation, avec internet et au départ notamment avec l’aide d’un forum photo qui m’a beaucoup appris.
Ensuite vient la pratique, il faut énormément essayer, écouter les conseils, écouter son coeur et son oeil.

CdeR : Quel est ton matériel photo fétiche ?

Je suis ensuite passée au réflex, tout d’abord avec un Canon 350D (acheté d’occasion) pour ensuite investir dans un Canon 60D. Il me convient pour le moment.

Pour les objectifs, ma préférence va vers le grand angle.

CdeR : Comment définirais tu aujourd’hui ton travail photographique ?

Arf compliqué ça… j’ai bien évolué, progressé, mais j’en ai encore à apprendre, ou pas…
Parfois je passe outre les règles de l’art photographique dans le but d’obtenir le résultat escompté.

CdeR : Que recherches – tu à travers cet art ?

Tout simplement à assouvir une passion, un côté artistique que j’ai toujours eu quelque part au fond de moi.

CdeR : Quels conseils donnerais tu à un jeune photographe ?

  1. Se documenter
  2. Ecouter les conseils, mais pas toujours…
  3. S’équiper mais pas forcément se ruiner dès le départ
  4. Faire ce dont on a envie

CdeR : Quels sont les photographes qui t’ inspirent ? 

Je ne suis pas certaine de m’inspirer du travail de qui que ce soit, mais j’admire beaucoup de photographes différents et aux styles différents :

Lee Jeffries pour ses portraits percutants, Stéphane Simon pour ses portraits de femme,
Eric Dufour pour l’architecture alors que ce ne sont pas des domaines que je pratique.
Mais il y en a tellement d’autres talentueux et pas forcément connus, des amateurs tout comme moi…

CdeR : Quelle est ta plus grande source d’inspiration ?

C’est sur le moment.

CdeR : Peux tu nous commenter les photos que tu as choisi pour illustrer cette interview ?

1/ Fenêtre sur cour  : une photo prise au musée Pompidou de Metz.

Une immense baie vitrée donnait sur la ville de Metz. Tout les visiteurs se précipitaient sur cette vue. Je savais qu’il y avait LA photo à faire : les personnages, la vue, les reflets, tout ceci accentué par mon traitement N&B assez contrasté. Une photo qui a assez bien fonctionné, parue en double page dans le magazine Phototech.

une photo prise au musée Pompidou de Metz

2/ Petit touareg : une rencontre improbable dans le désert tunisien.

En voyage, je visite le site de Nefta en plein Sahara tunisien qui a servi au tournage d’un des épisodes de Star Wars.
Cet adolescent tunisien nous tombe dessus pour nous vendre une babiole, nous taxer des clopes voir plus…
en échange je lui demande cette photo, qu’il accepte volontiers.
je ne voulais pas la rater car toute la misère transpirait sur son visage. une photo que je trouve encore très émouvante…

Petit touareg

3/ You talking to me ? : un super délire en famille.

En traînerie sur la ville de Troyes en famille, les affiches d’un magasin me faisaient de l’oeil depuis un moment et c’était donc l’occasion… Pour cette photo mon plus jeune fils a donc posé pour moi.

You talking to me N&B

CdeR : Photographies-tu avec une idée en tête, ou te laisses – tu  porter par les occasions qui se présentent?

Il m’est arrivé d’avoir des idées en tête pour des auto portraits par exemple mais sinon je profite d’occasions, de moments de vie, de paysages…

CdeR : Quels sont les logiciels et plug-ins que tu utilises pour retoucher et gérer tes photos ?

Je « développe » mes fichiers Raw sur lightroom pour ensuite les travailler légèrement sur photoshop, que je suis très loin de maîtriser.

CdeR : Y a-t-il une technique particulière que tu veux ou peux partager?

J’aime beaucoup la pose longue ce qui peut donner un effet fantômatique à des personnages,
un effet de mouvement aux nuages, un effet laiteux sur l’eau etc…

Je suis adepte du N&B, bien que je fasse également de la couleur…
Le N&B me parle plus, donne selon moi plus intensément d’émotion…

CdeR : As-tu des artistes que tu aimes plus particulièrement et qui auraient influencés ton approche de la photo ?

Ça rejoint une des questions précédentes, mais je pourrai en citer des centaines avec qui je noue des liens de par nos différentes rencontres : facebook est merveilleux de ce côté-là.
 
Voilà, j’espère avoir bien répondu à tes questions, c’est un exercice assez difficile…
Merci à toi !
Gaëlle
Découvrez le travail de Gaëlle sur ses différents sites :
Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s